La nature humaine est tout de même extraordinaire.

 

Tant dans ces bons côtés que ceux les plus sombres.

 

Comme lorsque l’on sait ce qui est bon de faire pour nous et qu’on ne le fait pas.

 

On se laisse aller et l’on dit qu’on le fera demain.

 

Ensuite la semaine reprend et cet engagement envers nous-même, aussi petit soit-il, n’est pas honoré.

 

Et on continue à se tromper soi-même.

 

Comment tenir ses engagements envers les gens que l’on aime et qui croît en nous alors que l’on est pas capables de les tenir envers nous-même ?

 

Ça paraît un peu difficile non ?

 

Peggy, une abonnée de La Guillotine™ fidèle depuis le N°2, me disait par e-mail il y a quelques jours:

 

« Coucou Julien j espère que vous allez bien tous les deux ! 
Merci beaucoup pour tout ces bons conseils qui me motive à avancer ! 
Mais c’est vrai qu’il me faut des coup de pied pour me pousser, mais je suis sûr que je vais y arriver !! Merci beaucoup et à bientôt ! Bonne journée à vous deux ! Bisous !! »

 

*****

 

Pourquoi cet e-mail de Peggy ?

 

C’était en réponse à cette chronique.

 

Tu l’as sans doute remarqué, mais j’aime bien te bousculer de temps en temps.

 

Parce qu’être trop bon avec soi-même ne fait pas partis des décisions qui te font avancer.

 

S’entendre dire que l’on est est gentil et que l’on peut y arriver n’est pas ce qui nous permet de sortir de nos mauvaises habitudes de légumes…

 

Et nous rapproche de nos objectifs de vies.

 

A mon sens, c’est ce genre de phrases stériles qui font que beaucoup deviennent de doux rêveurs qui ne passent pas à l’action.

 

Même pas capable de faire une micro-action d’un peu plus d’une demi-heure chaque jour 😉

(Si tu as lu la première leçon du bulletin N°9, tu vois de quoi je veux parler)

 

Action qui les rapprocheraient pourtant de ce qui leur tiens le plus à coeur.

 

C’est en ce sens aussi que la nature humaine est extraordinaire.

Et que les actions des gens sont autant en contradictions avec leurs paroles.

 

Voilà pourquoi, tu me surprend régulièrement en train de te secouer les puces.

 

De tout mettre en oeuvre pour te provoquer ce fichu déclic qui te fera sortir de l’inactivité prolongé.

 

Ou alors te faire passer un palier.

 

Un niveau supérieur.

 

C’est parce que je tiens à toi cher lecteur que je te dis ça.

 

Et toi aussi chère lectrice fidèle.

 

Parce que ce n’est pas en t’écoutant trop que tu arriveras à accomplir des choses qui te paraissent impossible, bâtir des entreprises, devenir la personne que tes amis et ta famille regarde avec admiration et qui force le respect…

 

… En écoutant ce que ton petit coeur traitre et fainéant te pousse à faire au détriment de ton bonheur et de ceux qui croient en toi.

 

C’est tellement plus facile de se laisser aller que de ce mettre un bon coup de pied où il faut !

 

Je te laisse réfléchir sur notre petite discussion, et avec Doudou on te souhaite un très bon dimanche 🙂

 

Prends soins de toi et de ceux que tu aimes.

 

https://www.laguillotine.net

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart