Un jour Mark Twain à dit :

 

« Il n’y a pas de spectacle plus désolant que celui d’un jeune pessimiste. »

 

Parce que des pessimistes ce n’est pas ça qui manque entre nous.

 

À croire que l’on est plus focalisé sur l’échec que sur la réussite.

 

Et encore plus en France.

 

 

Ceux qui arrivent à atteindre leurs objectifs ? Même modestes ?

 

Ils ne perçoivent pas l’échec.

 

L’échec n’a pas sa place dans l’accomplissement de leurs plans.

 

Parce que l’échec n’existe pas et je vais te le prouver.

 

Voici l’histoire d’un homme qui :

 

Fit faillite à l’âge de 31 ans.

 

Fut battu aux élections législatives à 32 ans.

 

Fit de nouveau faillite à 34 ans.

 

Vit mourir sa petite amie à 35 ans.

 

Eut une dépression nerveuse à 36 ans.

 

Fut battu aux élections locales à 38 ans.

 

Fut battu aux élections au Congrès à 43 ans.

 

Fut battu aux élections au Congrès à 46 ans.

 

Fut battu aux élections au Congrès à 48 ans.

 

Fut battu aux élections au Sénat à 55 ans.

 

Ne put s’inscrire aux élections à la vice-présidence à 56 ans.

 

Fut battu aux élections au Sénat à 58 ans.

 

Fut élu président des États-Unis à l’âge de 60 ans.

 

 

Cet homme ?

 

Abraham Lincoln.

 

 

Est-ce qu’il aurait pu atteindre son objectif de devenir président des États-Unis s’il avait considéré ces défaites comme des échecs ?

 

Sûrement pas.

 

Alors à partir de maintenant, fait moi le plaisir de virer ce fichu mot de ton vocabulaire.

 

Parce que la seule chose qui compte pour toi, ce sont tes objectifs.

 

Qu’il soit professionnel, sentimental, en amitié ou autres.

 

Quand tu marches, tu ne regardes pas dans la direction dans laquelle tu ne veux pas aller mais là où tu veux arriver.

 

Ta destination.

 

 

Pour le reste ?

 

Il y a La Guillotine™ imprimée au format papier qui arrive directement dans ta boîte aux lettres chaque mois.

 

 

Passe une excellente journée !

 

photo de profil du blogueur et copywriter julien godart depuis son blog personnel juliengodart.fr

Julien Godart