Comme une goutte de morve dans le vent

 

Voici une expression que je viens de lire dans le roman de Stephen King que je lis en ce moment :

 

« Une idée, c’est comme un microbe en sommeil : tôt ou tard, quelqu’un finit par l’attraper. »

 

D’ailleurs en parlant des microbes j’en ai chopé un il y a quelques jours…

 

D’après le médecin c’est sûrement la Dengue, un truc que te refilent les moustiques.

 

Du coup, je suis quelque peu cassé et en mode médoc et pyjama depuis maintenant 3 jours.

 

Heureusement que mon business ne repose pas que sur la vidéo ^^

 

Et il y a un truc que tu dois savoir à propos des idées.

 

Elles s’attrapent toujours au moment auquel tu ne t’y attends pas.

 

Parce que si tu savais à quel moment tu pouvais en attraper, tu en aurais presque jamais.

 

Pour un microbe quand tu en attrapes un, il te faut un traitement pour le supprimer et te guérir.

 

En somme il te faut t’en occuper maintenant.

 

Idem pour tes idées.

 

Quand il y en à une qui surgit comme ça, il ne faut pas traîner.

 

Il te faut la noter et t’en occuper tant qu’il en ait encore temps.

 

Dans le programme sous forme d’antibiotique et de traitement qui n’est disponible que jusqu’à tout à l’heure 21 heures (heure de Paris), tu apprends à vendre sans en avoir l’air.

 

C’est carrément efficace quand on ne sait pas vendre.

 

Ou bien que l’on n’aime pas.

 

La Solution ?

 

Créer des contenus qui sont bien différents de ce que tous les blogueurs et blogueuses de ta thématique peuvent bien créer.

 

C’est même terriblement différent.

 

Et c’est certainement pour cette raison que ceux et celles qui appliquent ce qui se renferment dans cette boîte de pilules, sont beaucoup plus visibles que les autres.

 

Accroche plus l’attention de leurs lecteurs.

 

En tout cas si tu veux plus de détails avant que tout ça ne s’envole comme une goutte de morve dans le vent, file immédiatement sur cette page tant qu’il en ait encore temps.

 

À plus

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *