Quand tu commences à vendre tes produits numériques sur internet ?

 

Si tu débutes tu auras tendance à ne pas te vendre cher.

À vouloir minimiser tes compétences et ton savoir.

Et à vendre ce qui t’a demandé 3 mois de travail pour 4,99 €.

Alors que tu pourrais très bien vendre ça au prix de 19,99 € et tu n’en vendrais pas moins pour autant.

 

Mais tu hésites.

 

Tu te demandes ce que les gens vont penser de toi…

 

S’ils ne vont pas te prendre pour un voleur…

 

Ne pas oser acheter parce que tu es trop cher…

 

Si tu as mis assez d’informations dans ton programme en rapport au prix (A croire que l’on vend des informations au poids).

Bref tu as peur.

 

Tu n’as pas encore assez confiance en toi pour te justifier ni oser imposer tes tarifs.

Tes peurs et craintes sont si nombreuses que ce sont elles qui prennent les décisions, et non le stratège qui repose en toi.

 

Un moyen de chasser ses peurs ?

 

Comprendre pourquoi et comment tu peux t’y prendre pour fixer correctement tes tarifs.

Le premier point à comprendre est la motivation.

Des tarifs trop bas n’arriveront pas à te motiver sur le long terme.

Dès que tu commenceras à te projeter et à réfléchir combien de programmes il te faut vendre pour atteindre un plafond.

 

Imaginons que tu es peur de vendre trop cher et que tu décides de sortir ton premier programme au prix de 5 € (je choisis un chiffre rond pour faire simple).

Pour atteindre le premier plafond psychologique des 500 €, tu as besoin de trouver 100 clients.

 

Le plus difficile dans n’importe quel business ?

 

Trouver des clients.

En commençant ton activité avec une micro liste de contacts, générer 100 clients n’est pas réaliste.

Si tu penses à la publicité, ce n’est pas rentable d’investir de l’argent chaque jour dans des campagnes pour vendre un produit si peu cher.

 

Ce que tu peux faire ?

 

Mettre ton prix à 50 € par exemple.

 

Il ne te reste plus qu’à trouver 10 clients et tu as atteint tes 500 €.

Tu auras plus de facilité à trouver 10 clients à 50 € que 100 clients à 5 €.

Ainsi tu atteindras plus rapidement ton plafond des 500 € ce qui te motivera à progresser.

 

Parce qu’il ne faut pas te mentir à toi-même…

 

Persévérer pour atteindre 500 € en vendant un produit à 5 € alors que tu as une micro-liste de contact, cela revient à être sadique envers toi-même.

 

Ta stratégie de prix commence par ta psychologie et tes objectifs personnels.

 

Combien as-tu envie de gagner ?

 

En combien de temps ?

 

Combien de contacts as-tu dans ta liste ?

 

À combien dois-je vendre mon produit pour atteindre le plus rapidement mon objectif en rapport au nombre de prospects que j’ai ?

 

Ne te base donc pas sur ce que tu as envie mais sur ce qui est logique de mettre en place.

 

Poursuivons…

 

Connais-tu l’effet étrange et paradoxal que provoque le prix de tes produits sur tes clients ?

 

Lorsque tu proposes des produits plus cher, tu n’attires que des clients qualifiés, des clients de qualités qui obtiendront des résultats en utilisant ton produit.

C’est comme ça.

 

Si tu vends des produits à 3 francs 6 sous, tu n’auras rien d’autre que des clients qui vont te poser tout plein de questions.

Des personnes qui n’arrivent pas à prendre des décisions.

Ne savent ce qu’elles veulent.

Qui hésitent.

Bref les pires clients pour un indépendant.

 

Au contraire si tu fixes des prix élevés mais dans la limite du raisonnable en rapport à ton niveau, tu verras que tu n’auras que des bons clients.

Les plus simples.

Ceux qui veulent progresser dans ta thématique.

Les fameux 20 % qui te rapportent 80 %.

 

Avec une politique de prix élevé ?

 

Tu vires naturellement les 80 % de clients qui te rapportent 20 % de ton chiffre et par la même occasion les 20 % qui t’apporte 80 % de ta dose d’emmerdement au quotidien.

 

Prend le cas des smartphones:

La plupart du temps on va se poser plus de questions pour acheter un smartphone à 79 € qu’un smartphone à 800 €.

Immédiatement dans ta tête, le smartphone à 800 € est haut de gamme donc de qualité.

Tu peux mettre du temps pour te le payer mais ça, c’est un autre problème.

 

La vitesse à laquelle tu fais ton choix sera beaucoup plus rapide.

Ce qui perturbe ta prise de décision est bien souvent le prix.

Alors qu’un smartphone à 79 € ne te pose pas de problème au niveau prix, mais c’est autre chose qui va te faire hésiter et réfléchir.

Comme sa qualité et sa fiabilité.

 

Psychologiquement tu te demandes ce que peut valoir un téléphone à 79 € alors que pour celui à 800 €, ton cerveau te donne déjà la réponse instinctivement.

 

C’est de cette manière que s’y prennent les marques de luxe.

 

Réfléchis-y avant de balancer un prix au hasard sur l’un de tes produits ou prestation.

Des prix bas ne te rendront jamais service quand tu travailles en indépendant.

 

Mets en place maintenant ta stratégie de tarif et revois ton positionnement.

 

https://www.boutique.laguillotine.net

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart