Les actualités économiques sont parfois comme un feuilleton télé.

 

Comme le géant Américain Burger King qui rachète la chaîne de Restaurant Belge Quick.

 

Avec une enseigne qui à déjà des centaines de restaurants avec sa clientèle dans toute la France, on comprend rapidement l’objectif de Burger King.

 

Détrôné progressivement le maître des lieux: Mac Donald.

 

C’est une partie d’échecs où Burger King place progressivement ces pions.

 

Quand il a commencé sa transformation il y a 2 ans environ (il me semble que c’était en 2017), il n’a pas transformé tous les restaurants Quick d’un coup en Burger King.

 

Il y est allé progressivement.

 

Au début une petite dizaine de restaurants.

 

Pour 2018 il avait planifié plus de la moitié de la conversion de Quick en Burger King.

 

Et enfin terminé au bout de quelques années la conversion totale.

 

Les derniers Quicks qui se transformeront seront ceux qui avaient fait leurs travaux à la nouvelle image Quick en dernier afin de pas alourdir les frais de travaux qu’ils devaient rembourser sur plusieurs années.

 

Burger King se fixe des objectifs qu’il suit ce qui lui permet de grossir progressivement mais sûrement.

 

Il a un plan bien définit de ces actions.

 

Et toi ?

 

Parce que tu es un indépendant qui travaille seul, tu trouves ça inutile d’avoir un plan sur plusieurs années de croissance ?

 

J’ai lu que peu importe la taille que l’on avait, il nous fallait penser comme un grand si on voulait grandir.

 

Une petite entreprise qui pense comme une petite restera toujours petite.

 

Bref…

 

Pourquoi je te dis que l’enseigne Américaine n’est pas le King que du Burger mais aussi du copywriting ?

 

Je m’amuse à regarder chaque objet d’e-mail qu’ils m’envoient.

 

Mais aussi leur panneau à l’intérieur et extérieur des restaurants.

 

Tout est soigneusement travaillé et réfléchit.

 

Je n’ai pas vu d’autres restaurants de burgers pousser aussi loin leur copywriting.

 

Exemple :

 

À Sainte-Marie, une petite ville accolée à Saint-Denis là où nous vivons, il y a un Quick.

 

Depuis quelques semaines, ce restaurant situé pile poile en fasse d’un Mac Donald est en travaux car il va se convertir en Burger King.

 

L’affrontement à déjà commencé alors que Burger King n’est pas encore ouvert.

 

Comment est-ce possible ?

 

Sur la grille du portail du futur Burger King, une banderole d’un rouge sang éclatant est affichée.

 

En caractère d’imprimerie blanc est écrit :

 

« Sainte-Marie, priez pour nos chers voisins »

 

Une phrase courte, pleine d’humour mais qui montre les intentions de Burger King envers son rival.

 

Quand tu veux aller au Mac Donald, tu es obligé de passer devant cette banderole qui te saute aux Yeux.

 

Je suis certains que depuis son bureau, le directeur de Mac Donald la voie.

 

C’est un coup de génie.

 

Le Copywriting fait sourire (jeu de mots avec le nom de la ville), divertit, attaque tout en donnant une touche de tendresse (chers voisins).

 

C’est l’objectif du Copywriting finalement…

 

Parce qu’au-delà de vendre, il a pour but d’accrocher l’attention et surtout de divertir et d’enseigner.

 

La vente s’en trouve alors plus efficace.

 

Depuis ce lien se trouve un programme très particulier que j’ai ressorti de l’un de mes tiroirs, dans lequel je te montre comment réussir à faire de la vente déguisée en contenu, ce qui est idéal quand on n’est pas à l’aise pour vendre ses produits ou services.

 

Parfait pour ceux qui n’aiment pas vendre.

 

Amicalement

 

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart