On vient de rentrer avec Doudou de notre petite soirée en amoureux à manger des Tapas chez Papa’s.

 

Entre un petit vin rouge Bio Montepulciano et des patatas bravas et autre jambon cerano.

 

Un moment de repos bien mérité après une journée difficile.

 

Debout de bonne heure et journée continue non stop au magasin avec 2 absents, c’était la course.

 

Quoi qu’il en soit c’est toujours difficile de relâcher la pression une fois le soir arrivé parce qu’on est encore dans l’élan de la journée.

 

Faire le vide dans sa tête est le remède le plus efficace.

 

Et c’est dans ces moments-là où l’on se dit que l’on doit donner le meilleur de nous-même pour notre projet.

 

Parce que travailler pour soi est le plus gratifiant.

 

Tu as envie que l’on se souvienne de toi comme quelqu’un qui a poursuivit ses idées et ses projets.

 

D’ailleurs à ce sujet, il y a un truc que j’ai remarqué:

 

J’ai beaucoup plus de facilité à écrire le matin que le soir.

 

Seulement, parfois le matin c’est tellement la course que je repousse l’échéance d’écriture de mon e-mail.

 

Le truc à ne pas faire tu vois.

 

Parce que l’idéal quand tu te connais bien est de faire les choses au moment où tu y pense afin de ne pas repousser à plus tard.

 

Et ainsi travailler avec tes pics d’énergies.

 

La grande leçon derrière tout ça est d’apprendre à se connaître.

 

Et surtout de travailler avec tes points forts.

 

Pour ne pas avoir la sensation de bosser à des moments où ton énergie et ta créativité sont au plus haut.

 

Prends donc un instant pour réfléchir quels sont ses moments qui te vont bien, et durant lesquels tu peux faire du bon boulot sans avoir la sensation de travailler.

 

Ta vie en sera grandement simplifié et en sera d’autant plus agréable.

 

Bonne soirée

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart