Converkit : Mon avis sur cet autorépondeur dédié aux free-lances & Blogueurs

Mon avis sur l'autorépondeur Converkit

Les besoins d’un site e-commerce sont bien différents d’un site personnel.

En tant que freelance tu peux soit te créer un site sous wordpress si ta stratégie est de publier du contenu pour te faire connaître et tisser une relation avec tes prospects.

Si tu es une boutique en ligne tu vas probablement te créer un site sous Shopify et le jumeler avec Klaviyo l’autorépondeur incontournable dans le monde de l’e-commerce.

Sur le plan technique même si ça paraît plus difficile de lancer un projet e-commerce il s’avère qu’aujourd’hui c’est très simple de mettre en ligne un site mono produit et le faire tourner avec ces séquences d’e-mails etc.

Le souci ?

L’aspect technique pour les free-lances qui veulent faire tourner en parallèle à leur activité, un petit business d’information.

Beaucoup de free-lances n’y pensent pas et je trouve ça dommage.

Chaque jour ils acquièrent des connaissances et développent de nouvelles compétences issues directement de leur pratique délibérée et de leurs expériences.

Partager du contenu sur sa thématique permet de méditer sur ce que l’on apprend et nous aide à valider nos acquits.

Je sais que ça peut te paraître bizarre mais…

Partager ces connaissances permet d’apprendre mieux.

Mais ce n’est pas tout, regarde:

Ton business d’information qui tourne en parallèle te génère aussi des revenus complémentaires qui t’évitent de ne dépendre à 100 % d’une poignée de clients.

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier est une des règles vitales pour un freelance.

Ne dépendre que d’un client, ou d’une source de revenus c’est dangereux.

En même temps il faut être focus sur quelques projets seulement pour être performant et garder une vie équilibrée.

L’idée est donc d’avoir moins d’une dizaine de très bons clients récurrents et développer ton petit business d’information en rapport à tes compétences en parallèle.

Tu vas ainsi te créer comme des archives de ton travail et de l’évolution de tes connaissances.

Mais tu vas également pouvoir aider d’autres personnes qui cherchent des informations pour se lancer dans la même activité de freelance que toi.

Qui de mieux qu’un développeur d’application pour se lancer dans le codage en freelance ?

Qui de mieux qu’un copywriter pour se lancer dans le copywriting ?

Seulement tu t’en es peut-être rendu compte mais trouver des outils adaptés au business d’un freelance peut être difficile.

Voilà pourquoi je me suis amusé a testé un nouvel autorépondeur que je connaissais de nom seulement, mais que je n’avais jamais pris le temps d’étudier.

Cet outil ?

ConverKit.

Ce logiciel se positionne comme un autorépondeur conçu pour les free-lances et les blogueurs.

Et après quelques jours d’utilisation, je dois avouer que c’est vraiment le cas.

Contrairement aux autres autorépondeurs adaptés à l’e-commerce, celui-ci permet de mettre facilement des règles automatiques en place pour déclencher des séquences automatiques, enlever et retirer des tags sur des contacts.

Sa grande particularité c’est la gestion des contacts.

Il n’y a pas besoin de créer de listes.

Tu as un gros réservoir dans lequel se retrouvent tous tes contacts.

Pour les différencier ?

Il te suffit de leur attribuer des tags que tu peux personnaliser à ta guise (le nom du projet, de quels produits ils sont clients, etc.), le tout en automatique grâce aux règles.

Mais mon gros coup de cœur ?

La création des séquences automatiques.

Avec tous les autres autorépondeurs que j’ai testés ces dernières années, tu es obligé soit d’ouvrir 15 fenêtres différentes dans ton navigateur pour gérer la rédaction des différents e-mails ou bien…

Fermer l’e-mail pour revenir en arrière, cliquer pour en ajouter un nouveau mais à chaque fois tu ne peux pas surfer de messages en messages sans devoir tout fermer.

De ce côté-là je trouve qu’ils ont parfaitement réussis leur interface.

En restant sur la même fenêtre, tu peux passer d’un e-mail à l’autre avec la possibilité de le modifier et d’écrire parce que c’est l’éditeur de texte qui s’affiche et non un simple visuel.

Avant c’était casse-tête de devoir mettre en place des séquences automatiques si tu n’avais pas ton cahier ou un tableau avec ta séquence dessinée et les noms d’e-mails écrits.

Je trouve qu’ils ont très bien pensé l’outil pour les créateurs et free-lances.

Autre gros avantage et pas des moindres, tu peux créer des pages de captures en personnalisant l’URL.

Au lieu donc de te créer un site web et ensuite le relier à un autorépondeur externe, tu peux te faire une page de capture qui te sert de profil et y connecter ton nom de domaine personnel.

Plutôt cool donc.

Côté tarifs c’est très raisonnable vu toutes les possibilités que tu as.

Contrairement aux autorépondeur qui brident certaines fonctionnalités en fonction du prix de ton forfait, avec ConverKit dès que tu as un forfait payant tu as accès à toutes les fonctionnalités.

Les forfaits commencent à 29 € par mois pour 1 000 contacts, avec la possibilité de tester gratuitement l’outil pendant 14 jours.

L’autre avantage de ConverKit est sa compatibilité avec quasi l’intégralité des outils marketing que tu peux utiliser.

Je teste régulièrement de nouveaux outils mais je ne t’en parle pas systématiquement.

Mais là je t’avoue que c’est un réel coup de cœur.

Tous les liens que je t’ai mis dans cette chronique sont des liens d’affiliés tu l’auras compris.

L’idée avant tout était de te partager une belle petite trouvaille qui est parfaite si tu comptes développer un petit business d’information autour de ton activité de freelance.

Si tu ne comptais pas le faire, prends au moins le temps d’y réfléchir aujourd’hui.

Passe une belle fin de semaine 🙂

Amicalement,

Julien GODART