Après une grosse journée hier, je me suis retrouvé le soir à 22h30 à terminer les e-mails pour un client.

 

Tellement fatigués que je me suis endormis avec toutes mes recherches devant mon écran.

 

Après plusieurs siestes flash, un éclair est passé.

 

Alors que ma page était blanche depuis presque 30 minutes, tout est sortis d’un coup.

 

Comme ça.

 

Une fois terminé, l’idée d’un deuxième puis d’un troisième e-mail est arrivé.

 

Quand je te dis qu’écrire apporte de l’eau à ton moulin, je ne te raconte pas n’importe quoi.

 

Mais sans persévérance il t’es impossible de t’en rendre compte.

 

La chose est pourtant simple:

 

Lis et commence à écrire.

 

Fais le chaque jour en mettant en place un suivi avec tes contacts.

 

Une liste de contacts avec un suivi quotidien et une bonne offre ?

 

Ce sont des ventes qui apparaissent et augmentent.

 

C’est mathématique.

 

Exactement comme en jardinage quand tu plante une fraise et que tu l’arrose chaque jour.

 

Alors voici ce que je te propose:

 

Maintenant que tu vas avoir terminer de lire ma chronique…

 

Prend un instant pour écrire la tienne.

 

Ce qui est fait n’est plus à faire.

 

Tu verras que si tu prends cette bonne habitude tu me remerciera.

 

Si le sujet t’intéresse et que tu veux te former plus en détail en copywriting, le bulletin mensuel La Guillotine™ est là pour ça.

 

A ce sujet, dans quelques jours le numéro de juillet est expédié.

 

Si tu n’es pas encore abonné, voici le lien qu’il te faut.

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart