Beh oui… Pourquoi tu écris chaque jour des e-mails quotidiens alors que tu pourrais publier ça sur Facebook, créer une storie instagram et lancer un canal de diffusion sur Telegram ?

 

Raison N° 1 :

Je ne supporte pas les réseaux sociaux.

Ce n’est pas faute d’y aller pourtant.

Si tu me suis sur Instagram ou Facebook, tu dois voir que de temps en temps (en particulier le week-end), je peux poster des photos de nos plats au resto ou de moment de détente.

 

À part ça ?

 

Dans la semaine je n’y mets pas un pied.

Trop de trucs inintéressants.

 

J’ai essayé de m’intéresser au truc déjà, en me disant : « Aller Julien, soit normal, comme tout le monde. Pourquoi n’y trouves-tu pas d’intérêt ? »

 

Rien à faire.

 

Je pense que ce doit être les réseaux sociaux qui ne m’aiment pas.

 

Prochainement je vais essayer une dernière option : Créer un automatisme pour que mes chroniques soit publier automatiquement sur différents réseaux sociaux.

Mais tout ça se fera automatiquement, sans que je n’aie à mettre un seul pied dans ses marécages humains.

Si je vois que je n’attire pas les personnes avec qui j’ai envie de travailler, je chasserais rapidement cette technique à grands coups de pompes dans le train.

 

Fin du coup de gueule.

 

Raison N° 2 :

J’aime être autonome.

Dépendre d’une plateforme n’a jamais été mon truc.

Me sentir enfermé dans un écosystème qui n’est pas le mien et que je ne contrôle pas me paralyse et bloque ma créativité.

Chez moi je fais ce que je veux.

 

C’est la raison pour laquelle, j’ai toujours souhaité avoir mon propre site internet que j’héberge sur mon espace privé et que je n’utilise pas non plus de plate-forme de création de site qui sont des prisons déguisées en Liberté, telle que WIX et toute la bande.

 

Raison N° 3 :

Avant le courrier électronique, il y avait le courrier papier, postal.

Les infopreneurs des années soixante et 70 correspondaient avec leurs prospects par courrier papier en leur écrivant à leur adresse physique.

 

Aujourd’hui nous avons en plus de l’adresse postale, l’adresse électronique pour envoyer des e-mails à nos prospects.

Remplir une fiche de contact consiste donc à avoir un nom, prénom, un numéro de téléphone, une adresse postale et une adresse e-mail.

L’e-mail fait partie des informations universelles de contacts.

 

L’e-mail n’appartient à aucune plateforme.

 

C’est comme une adresse postale mais en numérique.

Si je devais travailler par téléphone, je choisirais le SMS envoyé directement sur le téléphone de mon prospect.

Je préfère communiquer directement avec les personnes, sans plateforme entre nous.

Je pourrais très bien utiliser le courrier papier, postal, envoyé directement dans la boîte aux lettres de mes tendres abonnés.

D’ailleurs c’est ce que l’on fait avec Doudou chaque mois.

 

Le bulletin papier La Guillotine™ est imprimé ici à Saint-Denis à La Réunion.

Doudou le récupère chez l’imprimeur.

Écris ton adresse à la main sur une enveloppe Kraft.

T’écrit un mignon petit mot sur une page de carnet à petits carreaux.

Et expédie le tout dans la boîte aux lettres qu’elle trouve sur le chemin de son travail.

Faire plus humain comme relation reviendrait à se voir en face-à-face.

 

Si tu aimerais recevoir une jolie petite enveloppe comme celle que je viens de te décrire, je t’explique comment faire sur cette page.

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart