Depuis des années c’est comme ça.

 

Je n’arrive plus à faire du business avec les particuliers.

 

Je préfère de loin traiter avec des professionnels.

 

Dans le milieu on parle de B to C pour le business destiné au grand public et le B to B pour les affaires entre pro.

 

La raison de cette préférence ?

 

Certainement parce que j’ai travaillé pendant des années avec les particuliers et, selon le secteur dans lequel tu bosses ce peut être les pires clients que tu puisses avoir.

 

C’est l’une des raisons pour laquelle la vente en magasin à l’ancienne est certainement l’un des systèmes de vente qui a le plus besoin d’être remis au goût du jour.

 

À mon sens certains magasins devraient avoir pour habitude de ne vouloir attirer qu’une certaine catégorie de clientèle et pas n’importe qui sauf si tu t’appelles Carrefour ou Leclerc et que tu vends de l’alimentaire.

 

En gros, appliquer une politique d’écrémage mixer avec celle de répulsion, qui consiste à vouloir faire fuir les clients que tu ne veux pas afin d’attirer les meilleurs profils qui n’ont pas envie d’être considérés comme de mauvais clients.

 

Ça peut paraître illogique d’agir ainsi mais pourtant à notre époque ça devient de plus en plus évident.

 

Je te laisse imaginer quand le pire des clients croit au dicton « le client est Roi » et là, tu peux être sûr de te coller un gros boulet pour une durée indéterminée.

 

Alors…

 

Le refus de vente en France est illégal.

 

Cependant, tu n’es pas obligé de vouloir vendre à tout le monde non plus tel un mendiant.

 

Un bon client te rapportera plus d’argent en te demandant moins d’énergie et en faisant moins de réclamations.

 

Tu es gagnant sur toute la ligne.

 

Un mauvais client ?

 

Il te demandera des remises, va chipoter pour des détails, sera long à prendre une décision et te fera des réclamations.

 

Tu gagnes moins et tu perds plus de temps.

 

Autrement dit, si tu ne fais pas maintenant le tri dans les profils de clients avec qui tu veux bosser, tu risques bien de te construire une affaire bancale.

 

Choisir les bons profils de clients doit être l’un de tes axes de travail pour ton business.

 

N’attends pas qu’il ne soit trop tard pour t’y intéresser.

 

Si tu as besoin d’un coup de main pour faire le ménage, tu peux choisir ton modèle de Guillotine™ juste ici.

 

 

Amicalement

 

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart