Superbe journée passée à visiter différents musées à Saint-Denis.

Merci la journée du patrimoine !

 

Dans un des musées dédié aux peintures des premiers métropolitains venus habités sur l’île de La Réunion (qui à l’époque s’appelait l’île Bourbon), je suis tombé sur la fiche d’un artiste qui m’a particulièrement intéressée.

 

Louis Antoine Roussin il s’appelait.

C’était au 19e siècle.

Il aimait peindre mais il faut avouer que peintre fait partie des métiers qui rapporte gros quand… Tu es mort.

Pas très motivant tout ça quand il faut manger et payer les factures.

Seulement lui, ce qu’il aimait faire c’était peindre.

 

photo représentant le tableau de Antoine Louis Roussin, la cathédrale de Saint-Denis à La Réunion

Tableau d’Antoine Louis Roussin représentant la Cathédrale de Saint-Denis peint en 1877.

 

 

Ce qu’il a eu comme idée ?

 

Après avoir trouvé une vieille presse à imprimer dans un débarras, il a décidé de la réparer et de lancer un journal dédié à la vie sur l’île.

Il a commencé à avoir des abonnés petit à petit.

 

Pour se faire connaître en tant qu’artiste ?

 

Il mettait certaines de ses œuvres en lithographie dans son journal.

Avec le temps, il a pu créer des recueils de toutes ses peintures.

 

L’idée principale à retenir ?

 

Tenir un journal, partager ce que l’on aime faire est vieux comme le monde.

Hérodote faisait le même job que Louis Antoine Roussin dans l’antiquité : Raconter ce qu’il voyait et partager son point de vue à ceux qui étaient intéressés.

J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour ces personnes qui malgré ce que la majorité de leurs contemporains peuvent penser, font avant tout ce qu’ils aiment.

 

Grâce à eux on peut se documenter sur le passé.

Ce sont ces types-là qui font l’histoire.

 

Blogueur, Historien, Chroniqueur, Artiste, tout ça c’est pareil à différent moment de l’histoire.

 

Que ce soit au travers de peinture à l’huile, de vidéo youtube, sur du papier ou un blog sur le web, on partage ce que l’on aime et on laisse une marque dans l’histoire.

Il y en à même qui compile leurs articles de blog et en font des bouquins.

 

Matérialiser la pensée.

Du numérique au papier.

De l’e-mail au papier.

 

Penses-y aujourd’hui quand tu rédigeras tes quelques paragraphes, tourneras tes quelques minutes de vidéo ou enregistreras ton podcast.

Tu participes à bâtir l’histoire d’une thématique.

Et c’est toujours plus facile quand tu le fais un peu tous les jours.

 

L’e-mail quotidien ?

 

J’ai commencé en novembre 2017 et quand je relis mes premiers e-mails je me souviens de l’endroit où j’étais.

En plus de partager mes expériences et vivre de ce que j’aime faire, j’invente mes souvenirs.

Et ça, ça n’a pas de prix.

 

L’idée de mettre tout ça sur papier j’y ai pensé aussi il y a quelques semaines.

Et c’est ce qui a donné naissance au bulletin trimestriel La Guillotine™ dédié à tous ceux qui rêvent d’écrire leur histoire et vivre de ce qu’ils aiment.

 

Tout ça je t’en parle sur cette page.

 

Amicalement

 

 

photo de profil du blogueur et copywriter julien godart depuis son blog personnel juliengodart.fr

Julien Godart