Les pires abonnés que tu ne veux pas dans ta liste

 

Il y a un truc qui me fait toujours rigoler.

 

Et si tu fais un suivi régulier avec tes contacts, tu vas vite comprendre de quoi je veux te parler.

 

Tu sais, cette catégorie de personne qui ne sont pas contente quand tu cherches à leur vendre quelque chose.

 

Parce qu’elle veule tout gratuitement.

 

Ton temps.

 

Tes expériences.

 

Tes compétences.

 

Elles pensent que tout ça n’a aucune valeur, croit au partage gratuit et sauvage des connaissances à qui en veux.

 

Mais le plus drôle ce n’est pas ça…

 

Ces mêmes personnes ?

 

Elles veulent aussi vivre de leur connaissance et développer leur petite entreprise sur internet.

 

C’est ça qui est marrant.

 

Le paradoxe en fait.

 

Comment ses personnes peuvent-elles espérer vendre leur produit ou service… Si elles se mettent à crier et lever les mains vers le ciel, voir courir sur le lien de désinscription à chaque fois qu’on leur envoie un argumentaire de vente pour progresser plus rapidement et les caocher ?

 

Un autre point intéressant :

 

Comment devenir un bon vendeur si on n’est pas avant tout un bon acheteur.

 

C’est vrai.

 

Comment peut-on vouloir gagner des milliers d’euros chaque mois quand on a peur de sortir sa carte bleue pour se former pour seulement quelques dizaines d’euros.

 

La nature humaine est tout de même épatante.

 

Tu l’auras compris…

 

Je n’ai pas besoin de te dire qui en seras au même point dans quelques années.

 

En commerce il y a un dicton :

 

« Les plus mauvais clients sont les plus mauvais vendeurs ».

 

Et c’est bien vrai.

 

Parce que lorsque tu arrives à comprendre ce qu’un argumentaire de vente a eu comme effet sur toi pour te donner envie d’acheter en toute conscience…

 

Cela signifie que tu commences à comprendre les mécanismes de persuasion qui fonctionne sur toi.

 

Et donc sur d’autres personnes qui sont elles aussi de bons clients.

 

Quand tu t’entraînes ensuite à les utiliser pour vendre tes propres produits et services ?

 

Tu vends.

 

C’est simple mais je vois tellement de monde tourner autour du pot.

 

Perdre des heures, des soirées, des jours, des semaines et des mois à fouiller les poubelles d’internet à la recherche de reste d’information à se mettre sous la dent.

 

Pour économiser quoi ?

 

Quelques dizaines ou centaines d’euros ?

 

Alors qu’elles veulent créer une petite entreprise prospère ?

 

Comment espérer vivre dans l’abondance quand on est radin avec soi-même ?

 

C’est pourtant simple :

 

À un moment donné il faut savoir prendre les décisions qui nous font peur.

 

Si c’est payer pour se former parce qu’on ne l’a jamais fait avant, soit.

 

Parce que c’est le meilleur moyen de progresser et surtout d’avancer pour obtenir des résultats.

 

Je viens de terminer à l’aube ce matin, la dernière leçon du bulletin de ce mois-ci.

 

Tu y découvres les dessous d’un système de business model terriblement simple et efficace.

 

Si efficace que ce business model te permet de bosser continuellement sur ta thématique…

 

De t’améliorer continuellement en vente…

 

En copywriting…

 

En persuasion.

 

Je suis certains que ça ne manquera pas d’ouvrir tes petits yeux et changer la vision que tu pouvais avoir d’une entreprise prospère sur internet.

 

Seulement, le bulletin part très rapidement à l’imprimeur.

 

Pour l’obtenir il n’y a rien de plus simple que d’être inscrit depuis cette page quelque peu tranchante…

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *