Petite astuce pour gagner des nouveaux inscrits

petite astuce pour gagner de nouveaux inscrits à ta liste e-mail

J’ai reçu une question de Lucas qui s’est lancé dans le copywriting.

Il me demandait si c’était nécessaire de copier ces e-mails quotidiens en statut Facebook et en article sur son blog.

Sa crainte c’est que les gens n'aient plus intérêt à s’inscrire à sa newsletter parce qu’ils peuvent la lire gratuitement sur Facebook ou son blog.

Perso, c’est une question que je m’étais posée également en 2018.

Du coup j’ai essayé les deux solutions.

Coller mes e-mails en tant qu’article de blog en plus de les envoyer par e-mail, puis ne plus les mettre en article de blog pour uniquement les envoyer par e-mail en faisant jouer la carte de la rareté sur la page d’inscription.

Franchement les 2 solutions se valent.

Mais la deuxième reste la plus simple sur le plan technique.

Est-ce que les gens s’inscrivent moins quand ils ont tes textes disponibles en accès libres sur Facebook ou sur ton blog ?

Non.

En fait, l'envoi de tes chroniques quotidiennes directement par e-mail est un service que tu leur offres.

L'envoi d’e-mails est payant et tu dois utiliser les services d’un autorépondeur.

C’est vraiment un cadeau que tu leur fais.

En plus la plupart des gens n’ont pas le réflexe d’aller lire à chaque fois tes chroniques sur ton site ou sur FB.

Ils apprécieront pouvoir s’abonner gratuitement pour les recevoir par e-mail.

Du coup…

À quoi ça sert de diffuser tes textes sur plusieurs plateformes ?

Je vois ça comme de la promotion de ton contenu.

À ce moment-là tu peux créer une page sandwich qui est une mini-page de capture sur laquelle il y a un formulaire d’inscription. Tu ajoutes simplement un texte court dans lequel tu invites ton visiteur à s’inscrire pour recevoir tes astuces directement dans sa boîte de réception.

Et cette page de capture, tu la mets en lien entre ton texte diffusé sur ton blog et les réseaux sociaux mais pas dans tes e-mails (ça ne sert à rien parce que les gens sont déjà inscrits…)

Les gens lisent ton texte sur Facebook.

Comme à la fin de chacun d’eux tu fais un appel à l’action vers un contenu de vente ou un produit. Depuis ton blog ou Facebook lorsqu’ils cliqueront sur le lien ils seront d’abord redirigés vers ta page sandwich et une fois qu’ils auront rempli le formulaire, ils verront ton contenu pour lequel ils ont cliqué.

J’ai pas mal utiliser cette technique l’année dernière sur mon blog, et je récupérais des bons inscrits.

C’est juste une petite manipulation technique à faire pour mettre cette redirection uniquement sur tes textes en libre accès et non ceux que tu envoies par e-mail.

Ça ne te prendra pas plus d’une minute chaque jour.

Quoi qu’il en soit si tu veux découvrir le métier de copywriter et en vivre rapidement, j’envoie demain le prochain numéro de La Guillotine™ à l’imprimeur.

Dans ce nouveau numéro je te partage ma stratégie qui m’a permis de trouver rapidement des clients et vers quel secteur je me suis spécialisé parce que la demande est énorme.

Tu y découvriras également quelle spécialité il te faut choisir si tu débutes avec un exemple de texte que j’ai fait pour un client.

Je te partage une structure facile à copier qui te permet d’écrire un texte de vente en une demi-journée et ainsi enchaîner chaque jour les clients pour que tu puisses en vivre rapidement.

Si tu es déjà abonné à La Guillotine™ tu n’as rien à faire.

Si ce n’est pas le cas, il te suffit de rejoindre la troupe des Truands en cliquant sur le lien juste ici.

À tout de suite,

Julien GODART