Il y a différentes façons de voir les affaires.

 

Certains vont se la jouer start-up.

 

D’autres en mode commerce classique avec un magasin physique et tout ça.

 

Et il y en à d’autres qui feront le choix de bosser comme un artisan, seul.

 

Et ne faire que ce qu’ils aiment, en laissant tomber le superflu.

 

Qu’est-ce que tu préfères finalement ?

 

Comment tu te vois évoluer ?

 

Au final, il n’est pas nécessaire de faire un choix entre tel modèle ou tel autre de business.

 

Rien ne t’empêche d’avoir un projet très personnel dans lequel tu ne recherches que le plaisir.

 

Puis un autre qui ressemblera plus à une vache à lait.

 

De plus, tes différents business peuvent être tout à fait complémentaires.

 

Des concepts différents mais gravitants autour de ta personnalité, avec des angles d’attaques complémentaires.

 

De mon côté, je sais que j’ai mes phases.

 

Durant certaines périodes je vais préférer bosser sur mon projet très personnel dans lequel c’est 100 % plaisir.

 

Un autre moment de la semaine, je vais bosser sur mon projet qui rapporte du gros cash rapidement.

 

Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que ma vie serait équilibrée s’il n’y avait pas tous ces éléments.

 

Tu peux tout à fait bosser à la carte un peu comme lorsque tu choisis ton film sur Netflix en fonction de tes humeurs.

 

Mon jardin secret et mon business très personnel ?

 

L’écriture, la psychologie et l’art de vendre pour être maître de sa vie.

 

Tout ça on en parle rien que tous les deux dans le bulletin mensuel qui vient de fêter son 1 an, et que tu peux découvrir derrière ce lien…

 

Si tu es curieux.

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart