Trop d’idées de business ? Voici une solution efficace:

 

Avec Doudou on a pas mal d’idées de business.

 

Ça doit te le faire aussi…

 

Quand tu démarres quelque chose et que tu lis chaque jour, tu as des éclairs de génies qui peuvent arriver à tout moment !

 

Seulement, on ne dispose que de 24 heures dans la journée.

 

Et donc il est difficile de pouvoir investir plus de temps dans de nouveaux projets.

 

En plus on prendrait le risque de trop s’éparpiller pour au final avoir 15 casseroles sur le feu en étant incapable de terminer un seul plat.

 

Hier matin j’ai appelé mon frère qui vit en métropole et je lui ai partagé nos différentes idées.

 

Et il m’as partagé les siennes.

 

Il m’as donné un conseil très simple et logique mais auquel je n’avais pas pensé.

 

Ce qu’il m’as dit ?

 

D’employer quelqu’un pour faire tourner l’une de nos idées de business.

 

Je ne peux pas t’en dire plus pour le moment et je pense que je garderais cette info pour les abonnés à La Guillotine™.

 

En tout cas, j’ai pris conscience d’une chose:

 

Déléguer fait peur.

 

A tel point que trop souvent on veut tout faire nous même.

 

Résultat ?

 

Beaucoup d’idées ne se concrétiseront malheureusement pas.

 

Donc si tu as plein d’idées de business dont une qui te revient fréquemment à l’esprit, voici ce que tu peux faire:

 

* Réfléchis si quelqu’un pourrait faire tourner la boutique à ta place en échange d’un salaire

* Quel serait le seuil de rentabilité pour pouvoir payer tes charges et te laisser un joli bénéfice ?

* Est-ce que ton idée ne nécessite que très peu d’investissement financier ?

 

Au pire tu peux demander à un comptable de vérifier la viabilité de ton projet.

 

Perso j’ai de la chance parce que Doudou est comptable ^^

 

Ce qui peut être intéressant ?

 

De commencer avec un petit business très simple.

 

Qui ne demande que très peu d’investissement de départ.

 

Le but étant de minimiser les risques.

 

Et sans oublier que la force d’un business repose dans son concept plus que dans sa complexité.

 

Je te le dis souvent mais tu vois bien que ce principe est valable bien au-delà d’internet.

 

Au final tu peux être à l’origine de plusieurs business alors que tu t’investis dans un seul.

 

Généralement celui qui t’es le plus personnel.

 

Ton business du savoir, de tes connaissances.

 

Tu auras toujours plus de conseils et d’expériences à partager si tu arrive à développer cette capacité à déléguer et monter des entreprises sans que tu es à y travailler.

 

D’ailleurs à ce sujet c’est ce que disait Robert Kyosaki, l’auteur du best-seller « Père Riche, père pauvre »:

 

« Un vrai entrepreneur ne travaille pas en tant que salarié dans sa propre boîte, mais il fait travailler des personnes pour la faire tourner ».

 

Comme quoi on peut en savoir des choses sans forcément les avoir comprises…

 

Mais n’oublie pas de faire ta petite action quotidienne.

 

Celle qui fait avancer ton business du savoir.

 

Ta petite entreprise personnelle.

 

Parce que c’est du revenu récurrent généré à partir de rien.

 

Chaque jour que tu laisses passé sans ne rien faire c’est une journée de perdu.

 

Exerce ton bon sens 😉

 

Amicalement

 

photo du chroniqueur webmarketeur et coach en marketing personnel Julien Godart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *