Ce n’est pas devant un bouquin ou dans mon bureau que j’ai pensé à ça.

Comme toutes les meilleures idées que tu puisses avoir.

Bon là c’est pendant un apéro.

Je ne vais pas te mentir, c’était il y a un paquet de mois.

Mais ça m’a tellement marqué que tout tourne autour de cette technique dans ce que je fais.

 

Le rapport entre l’apéro et tes connaissances ?

Rien a priori.

Sauf quand faire fonctionner ton projet devient une obsession.

Comme c’est mon cas ^^

 

Imagine que tu te trouves au restaurant avec une bande d’amis.

Comme tout bon vivant qui se respecte, on commence les hostilités par un apéro.

J’adore la bière (et la bière me le rend bien^^).

La serveuse ramène quasi tout le temps de quoi grignoter en même temps que l’apéro.

 

Ce qu’elle ramène ?

 

Quelques olives, cacahuètes et chips.

Pas dans un saladier non, mais dans de petites coupelles.

 

D’après toi…

Pourquoi elle ne nous ramène pas un saladier rempli de chaque ?

Le truc c’est qu’au moment de commander, on aurait carrément plus faim. Alors que ces petits amuse-gueules au contraire te mettent l’eau à la bouche. Parce que l’appétit vient en mangeant.

 

Pendant l’apéro ?

La serveuse passe la commande.

L’apéro ne sert qu’à patienter jusqu’au pourquoi tu es venu au resto.

Le repas consistant. Le menu. Ce qui te nourrit vraiment.

 

Quand tu décides de vivre de tes connaissances que ce soit en coaching, en vendant des produits d’information et que tu te fais connaître au travers des vidéos YouTube ou des articles écrits de blog ?

Considère tous ses petits contenus comme des échantillons de tes produits.

Comme l’apéro.

Tes articles et vidéos ne sont là que pour ouvrir l’appétit de tes prospects.

 

Parce que l’appétit vient en mangeant, l’envie de manger tes contenus payants se fera après l’apéro.

Après t’avoir découvert dans tes articles et vidéos.

Considère tes contenus gratuits comme un apéro.

Pas comme un plat de résistance.

Le gros du menu il se trouve dans tes produits payants.

 

Le truc c’est qu’il te faut savoir doser parfaitement tes contenus pour qu’ils nourrissent tes prospects mais en même temps qu’ils aient envient d’aller plus loin avec toi.

Sinon tu ne pourras pas vivre de tes connaissances et de ce que tu aimes faire.

Alors qu’au contraire tu peux vivre avec une petite audience.

Sans avoir besoin d’attirer les foules.

 

C’est exactement ce que l’on voit ensemble dans « Comment vendre sans vendre, la stratégie pour créer des contenus agréables, qui rendent accro et qui vendent tout seul ».

Et tu peux la récupérer sur cette page.

 

Julien